21/04/2012

Pourquoi j'en parle

Pourquoi je parle de mon régime ?  Beaucoup de personnes que je connais qui sont au régime préfèrent ne pas en parler pour ne pas devoir faire face aux commentaires des autres, collègues, famille, belle-famille, amis.  Ils ont peur des réactions négatives, de faire face à ce genre de phrases bateau du style "tu n'en a pas besoin", "tu as l'air malade, ton visage est trop creusé", "ça tu ne peux pas en manger, n'est-ce pas?",  "et ta peau suis le mouvement ou bien ça pendouille?".  Peur aussi des tentateurs acharnés : "allez juste un petit chocolat, un petit morceau de gâteau, c'est pas pour une fois, fais toi plaisir, on ne vit qu'une fois, ..."

Il y a en effet partout des gens que nos décisions et nos succès exaspèrent.  Mais moi je me sens booster par les réactions, d'abord je dois avoir beaucoup de chance parce que la premère catégorie (ceux qui font des remarques déplacées) je n'en ai pas beaucoup dans mon entourage, je n'ai plutôt que des encouragements et des félicitations.  De temps en temps l'un ou l'autre persifleur essaye, mais il est clair que sur moi ça ne prends pas, ça ruisselle.  Je ne m'entoure que de gens positifs, les autres je les ignore.

La deuxième catégorie est plus présente, les tentateurs .... et là il faut être plus fort.  C'est là que tout l'avantage de la méthode WW prends son sens, car comme tout est permis, rien n'est interdit, je ne ressens aucune frustration et je résiste plus facilement à des tentations non planifiées, pour garder mes points (mon quota de calories autorisées en quelque sorte) pour des écarts planifiés, des fêtes prévues et donc je peux en profiter sans culpabilité.  Résultat de tout ça je n'ai même pas l'impression d'être au "régime", je me rééduque alimentairement, dans la joie et la bonne humeur.

Le principe pour dégomer les kilos superflus est de dépenser plus que ce que l'on absorbe.  Bien sur, ça coule de source, faut pas être Einstein.  Ça veux dire que quand j'ai vraiment envie d'un cupcake et d'un verre de champagne, je fais une ou deux heures de sport en plus sur ma semaine (en plus qu'avant ou je ne faisais rien du tout) et voilà, je me fais plaisir ET je me fais du muscle, le métabolisme est rétabli, je brûle + que ce que je mange et je minci. Le tout est une question de choix et d'équilibre de semaine en semaine.

Tout ça pour dire, que d'en parler et de l'écrire, est un support supplémentaire pour moi, je le dis donc je suis un peu plus tenue de réussir, de le faire à fond.

parie-vais-mincir-suite-fin-L-TVWH1y.jpg

 

11:39 Écrit par Gene_be dans WW & me | Lien permanent | Commentaires (6) | | Pin it! | |

Commentaires

Et tu as parfaitement raison ma doudou !!! Continue à écrire, on est là pour te lire et te soutenir. Gros poutous de Biloulou

Écrit par : biloulou | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Merci ma Doudou :-)

Écrit par : Gene | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Tu as vraiment raison ! Je me retrouve tellement dans ce que tu écris... Marie

Écrit par : caf lyon | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je te comprends tout à fait! Moi aussi ça m'aide d'en parler... et en plus, j'adore te lire, donc... Gros bisous!

Écrit par : Mesuline | 24/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je n'en étais pas consciente au début mais écrire, libère. Comme tu le dis si bien, on laisse un trace pour nos coups durs, pour garder le cap. Maigrir n'est pas juste une question d'alimentation, d'activité, si le mental, le psy ne suivent pas....

Écrit par : valou_777 | 19/05/2012

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ça aide et ça apporte une motivation supplémentaire, chouette que tu fasses aussi un blog ici Valou. On arrivera à bout de ces foutus kilo pour se sentir mieux et surtout en meilleure santé.

Écrit par : Gene | 20/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.